« Précaires et syndicats : lutter ensemble ? » Analyse

En amont des Assises de la Précarité dans l'ESR du 30 mars 2022, la page Facebook “Précarités de l’ESR mobilisées” a diffusé un questionnaire sur les relations entre personnels précaires (organisé·es en collectifs ou non) et les syndicats de travailleur·ses de l'ESR. Voici les résultats de ce questionnaire et une analyse, produite en collaboration avec des titulaires et non-titulaires de l'ESR, syndiqué·es à Sud Éducation et au SNESUP.

Bienvenue en Macronie – Archives de la lutte contre « Bienvenue en France »

Université Ouverte lance son podcast, sur la plateforme Spectre. Dans ce premier épisode d’Amphi Z, nous plongeons dans nos archives pour retracer la puissante mobilisation des Carrés Rouges contre “Bienvenue en France” et sa hausse vertigineuse des frais d’inscription à l’université pour les étudiant·es étranger·es. Colères, mobilisations collectives, manifestations Gilets Jaunes, victoires et défaites : nous revenons avec vous sur cette lutte qui a vu naître Université Ouverte.

« Bienvenue en France » : attirer ou trier ?

Sans rien renier de leur obsession du "risque migratoire" , les pouvoirs publics ont, avec l’élaboration du plan "Bienvenue en France" en 2018, érigé la marchandisation de l’enseignement et de la recherche en nouveau paradigme de la politique universitaire. Faire payer plus cher pour attirer davantage est, en somme, la nouvelle stratégie d’attraction, aussi paradoxale qu’inégalitaire, appliquée à celles et ceux souhaitant étudier en France.

« Les systèmes universitaires reposant sur les frais d’inscription ont démontré les dégâts qu’ils pouvaient produire de par le monde »

La hausse des droits d’inscription à l’université, revenue récemment dans le débat, avait déjà fait l’objet d’une note issue de la première campagne présidentielle d’Emmanuelle Macron, rappellent, dans une tribune au « Monde », les professeurs d’économie Hugo Harari- Kermadec et David Flacher. Ils jugent cette mesure profondément inégalitaire.

Surveiller et détruire : la politique universitaire d’Emmanuel Macron

La politique universitaire de Macron réduit les financements de l’ESR, ferme ses portes à de nombreux·ses étudiant·es, précarise ses travailleur·ses et fragilise les libertés académiques. Nous sommes aujourd’hui devant un choix de société : il s’agit pour nous de défendre une conception de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui doit être un espace ouvert à tou·tes.

Manifeste SCRUM – Sorcières pour un Changement Radical de l’Université Merdique

"Nous nous sommes soustraites à l’injonction à la pédagogie traditionnelle qui reproduit les rapports de domination, nous revendiquons une pédagogie anti-oppressive, une pédagogie guérillère. Nous n’avons plus peur de mêler les éléments. Nous nous sommes soustraites à la peur fragilisante qui développe la peur. Nous voulons contaminer."

Lettre d’une fourmi à une ministre

"J'ai été sollicitée pour vous rencontrer et échanger avec vous sur les prolongations de contrats doctoraux, et plus généralement, sur les effets de la crise sanitaire sur la recherche. Après avoir mûri ma réflexion, j'ai finalement décidé de ne pas venir vous rencontrer. [...] Une pétition circule pour demander votre démission. À ce jour, 21567 personnes l'ont signée. J'en fais partie."