Facs et Labos en Lutte !

Nous regroupons sur ce site des outils pour la mobilisation de l’enseignement et de la recherche, sur la précarité des étudiante·s comme des travailleur·ses, sur la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche et sur les retraites.

Le mercredi 8 juillet le projet de LPPR sera examiné en Conseil des ministres. A cette date, les Facs et Labos en Lutte se rassembleront dans de nombreuses villes universitaires, pour dénoncer une fois de plus ce projet de précarisation et de privatisation de l’université et de la recherche publiques.
A Paris, le rendez-vous est donné à 11h sur l’esplanade Pierre Vidal-Naquet (75013).
Soyons nombreuses et nombreux pour exiger la fin de l’exploitation des précaires, l’abandon de la LPPR et un plan massif de recrutements et d’investissements pour refonder les services publics de l’enseignement supérieur et de la recherche.

« Un nouvel investissement dans la recherche publique est indispensable pour proposer des solutions scientifiques à la crise sanitaire, politique et écologique hors de toutes pressions des lobbys. Plus que jamais nous avons besoin d’une recherche et d’un enseignement supérieur publics, gratuits et de qualité. »
Signez et diffusez la tribune des Facs et Labos en Lutte !

Bien sûr, le confinement nous a freiné·es dans notre élan.
Mais, après une semaine de réflexion, il est évident que nous sommes déterminé·es à trouver des moyens de rester mobilisé·es. Nous allons informer, discuter, faire circuler les expériences, remonter les revendications et faire en sorte que notre monde universitaire ne devienne pas encore plus une jungle dans cette crise. Surtout, nous allons rester connecté·es en réseau, faire vivre ce que nous avons construit depuis trois mois et proposer des moyens d’action à la hauteur de ce que nous pouvons faire en étant confiné·es. Nous proposerons des rendez-vous, des manifs numériques ou depuis les balcons. Nous préparons aussi dès maintenant la suite : les manifestations et les grèves que nous reprendrons une fois le confinement radical levé.
L’outil dont nous nous dotons pour cela s’appelle la Confinée Libérée. Retrouvez ici son premier éditorial, là son deuxième et là son troisième.

Confiné·es, organisons nos solidarités et nos luttes !

Évidemment, l’épidémie de COVID-19, la fermeture des universités à partir du 16 mars puis le confinement, bouleversent radicalement nos vies et nos luttes. Aujourd’hui, la priorité est de prendre soin les un·es des autres et de participer, autant que nous le pouvons, à l’organisation de la solidarité.
La lutte continue néanmoins. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre communiqué du 18 mars ainsi que celui du 14 mars.
Fred Sochard a imaginé une nouvelle illustration pour dire combien nous restons mobilisé·es. Cette fois encore, elle est déclinée dans de nombreux formats : affichez-la partout !

Le 5 mars, l’université et la recherche se sont arrêtées !

Nous étions des dizaines de milliers partout en France, dont 25 000 à Paris, à manifester pour le retrait de la contre-réforme des retraites, contre la casse de nos services publics, contre la précarisation et la marchandisation de nos universités.

Les 6 et 7 mars, la deuxième coordination nationale des facs et labos en lutte s’est tenue à Nanterre.

Le 5 mars, c’est tous les jours : continuons jusqu’à la victoire !
Amplifions et élargissons notre mobilisation à tou·tes les étudiant·es et travailleur·ses de l’enseignement et de la recherche, notamment en diffusant des tracts et collant des affiches, en organisant des échanges avec les enseignant·es et étudiant·es qui ne sont pas encore mobilisé·es, en diffusant des podcasts et vidéos sur nos luttes.
Nous vous recommandons également de diffuser les analyses récentes sur la situation de l’enseignement et de la recherche. Elles sont formelles : il faut agir vite et fort !
Comme Frédérique Vidal l’explique, il faut faire grève !

Motion de la deuxième coordination nationale des facs et labos en lutte, réunie les 6 et 7 mars 2020 à Nanterre !

La deuxième coordination nationale, qui s’est tenue à Nanterre les 6 et 7 mars, a élaboré une motion et un calendrier de mobilisation.
Cette motion sera complétée par la publication de l’ensemble des travaux de groupe réalisés lors de la deuxième coordination nationale. Le communiqué de l’assemblée générale nationale des précaires de l’ESR du 6 mars 2020 est déjà disponible. Par ailleurs, continuons de diffuser les revendications issues de la première coordination.

Contacts :

  • MobilisationEmploiESR@framalistes.org
  • FacsEtLabosEnLutte@gmail.com et universiteouverte@protonmail.com
  • Canal Telegram : mobilisationESR et en manif : carresrougessamedi
  • Facebook : Facs et Labos en lutte / Université Ouverte
  • Twitter : @EmploiESR et @UnivOuverte

Universités populaires et ateliers :