Facs et Labos en Lutte !

Nous regroupons sur ce site des outils pour la mobilisation de l’enseignement et de la recherche, sur la précarité des étudiante·s comme des travailleur·ses, sur la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche et sur les retraites.

Vous le savez, la LPPR est arrivée à l’Assemblée, alors que la rentrée 2020 se fait dans des conditions particulièrement difficiles, pour les étudiant·es comme pour les enseignant·es et enseignant·es-chercheur·ses.

Les Facs et la Labos s’organisent pour continuer la lutte, en organisant localement des réunions et assemblées générales et en se retrouvant à nouveau dans les rues. Deux rendez-vous sont prévus, le 17 septembre dans les manifestations interprofessionnelles et le 21 septembre devant l’Assemblée.

Pour nous aider à diffuser l’information et à rendre visible notre opposition à la LPPR comme à l’ensemble des attaques que subissent l’université et la recherche publiques, Fred Sochard nous a dessiné de merveilleux nouveaux visuels.

Voici la réponse d’une maîtresse de conférences aux déclarations lunaires de Frédérique Vidal en cette rentrée difficile. Loin d’être un témoignage isolé, ce texte est un révélateur de ce qui se joue aujourd’hui à l’université ; il est aussi un appel à nous organiser pour défendre notre service public, nos conditions de travail et d’étude.

Le mercredi 8 juillet, les Facs et Labos en Lutte se sont rassemblés à Paris, contre la LPPR, contre « Bienvenue en France« , contre toutes les attaques que subissent les services publics de l’enseignement supérieur et la recherche. D’autres rassemblements ont eu lieu, notamment à Lyon, à Nice, ou à Montpellier.

Toutes les vidéos des interventions de ce rassemblement de lutte et de fête sont à retrouver sur cette page.

Restons mobilisé·es pour exiger la fin de l’exploitation des précaires, la suppression de « ParcourSup » et de « Bienvenue en France », l’abandon de la LPPR et un plan massif de recrutements et d’investissements pour refonder les services publics de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le 5 mars, l’université et la recherche se sont arrêtées !

Nous étions des dizaines de milliers partout en France, dont 25 000 à Paris, à manifester pour le retrait de la contre-réforme des retraites, contre la casse de nos services publics, contre la précarisation et la marchandisation de nos universités.

Les 6 et 7 mars, la deuxième coordination nationale des facs et labos en lutte s’est tenue à Nanterre.

Le 5 mars, c’est tous les jours : continuons jusqu’à la victoire !
Amplifions et élargissons notre mobilisation à tou·tes les étudiant·es et travailleur·ses de l’enseignement et de la recherche, notamment en diffusant des tracts et collant des affiches, en organisant des échanges avec les enseignant·es et étudiant·es qui ne sont pas encore mobilisé·es, en diffusant des podcasts et vidéos sur nos luttes.
Nous vous recommandons également de diffuser les analyses récentes sur la situation de l’enseignement et de la recherche. Elles sont formelles : il faut agir vite et fort !
Comme Frédérique Vidal l’explique, il faut faire grève !

Motion de la deuxième coordination nationale des facs et labos en lutte, réunie les 6 et 7 mars 2020 à Nanterre !

La deuxième coordination nationale, qui s’est tenue à Nanterre les 6 et 7 mars, a élaboré une motion et un calendrier de mobilisation.
Cette motion sera complétée par la publication de l’ensemble des travaux de groupe réalisés lors de la deuxième coordination nationale. Le communiqué de l’assemblée générale nationale des précaires de l’ESR du 6 mars 2020 est déjà disponible. Par ailleurs, continuons de diffuser les revendications issues de la première coordination.

Contacts :

  • MobilisationEmploiESR@framalistes.org
  • FacsEtLabosEnLutte@gmail.com et universiteouverte@protonmail.com
  • Canal Telegram : mobilisationESR et en manif : carresrougessamedi
  • Facebook : Facs et Labos en lutte / Université Ouverte
  • Twitter : @EmploiESR et @UnivOuverte

Universités populaires et ateliers :