Organise toi-même une rétention des notes dans ta fac – Communiqué de l’ANCMSP

"Nous vous appelons tou·te·s à soutenir les initiatives des étudiant·e·s mobilisé·e·s, et à lancer des mouvements de rétention des notes ayant pour mot d’ordre la lutte contre les frais d’inscription des étudiant·e·s et contre la précarité des personnels. Nous sommes disponibles pour vous soutenir et aider à la coordination des mouvements au plan national."

Quizz – Ton président d’université est-il réellement contre la “Hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers” ?

D'après une idée de Julien Gossa, merci à lui ! Comme toute la communauté, ton président est vraiment très très contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. La preuve ? Il l’a déjà dit plusieurs fois, parfois même dans la presse régionale (c’est dire) 😃Il l’a même dit à la ministre, et … Lire la suite de Quizz – Ton président d’université est-il réellement contre la “Hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers” ?

Arrêtons l’arrêté !

Contre l'avis de toute la communauté universitaire, mobilisée depuis 6 mois, le gouvernement passe en force et officialise la hausse des frais d'inscription pour les étudiant·es étranger·es en publiant l'arrêté du 19 avril 2019. Cette décision est injuste mais elle est aussi illégale. Nous la contestons, avec les syndicats d'étudiant·es et d'universitaires, avec les associations … Lire la suite de Arrêtons l’arrêté !

Le vendredi 26 avril – Journée Internationale : occupation, blocage, insurrection

Du Brésil à la Turquie, de l’Iran au Québec, nos ami·es prouvent que l’on peut encore imaginer de nouvelles stratégies et parfois l’emporter. Dans cette perspective nous vous invitons à nous rejoindre et à apporter vos questions et vos expériences militantes personnelles pour cette journée de réflexion au 96 Bd Raspail suivi d’un apéro dont les bénéfices iront financer la lutte des Carrés Rouges !

Demande de moratoire : le vrai visage de l’opposition institutionnelle

Non, ce n’est pas à l’Assemblée Nationale que se défendra l’idéal d’une université ouverte à tous.tes, pourtant inscrite dans la constitution française : « La Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'Etat. »

Des policiers empêchent les étudiant·es d’interpeller Vidal et Blanquer à l’EHESS

Quand des élèves de l'EHESS ont voulu pointer du doigt cette hypocrisie ministérielle et lire un texte dénonçant l'absurdité de la présence des ministres Blanquer et Vidal à cette occasion, la sécurité de la ministre, rapidement suivie par des policiers, ont rappelé à ces dernier·es ce qu'il en était des libertés démocratiques en ces temps d'autoritarisme macronien.

Cartographie des universités ayant pris fermement position contre l’augmentation des frais d’inscription

Depuis le 19 novembre 2018, 21 institutions d'enseignement supérieur (20 universités sur les 75 universités françaises, et l'EHESS) se sont prononcées fermement contre l'augmentation des frais d'inscription. Il s’agit des universités de Lorraine, Paris-Sud, Paris 8, Paris 13, Paris 3, Grenoble, Clermont-Ferrand, Aix-Marseille, Rennes 1, Rennes 2, Angers, Paris Nanterre, Toulouse 2, Tours, Le Mans, Caen, Strasbourg, Rouen, Lyon 2 et Reims.

Ouvrons l’Université, le 21 mars à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine

Le 21 mars 2019, à l'invitation de la Fédération Sciences Sociales Suds, nous nous réunirons, pour faire le point sur la mobilisation contre la hausse des frais et tracer des perspectives pour la suite. L'événement est ouvert à tou·tes, membre ou non de la communauté universitaire : nous sommes tou·tes concerné·es. Ce sera l’occasion de faire un premier bilan d’étape des actions menées depuis le 19 novembre 2018, d’analyser l’évolution de la stratégie du gouvernement, notamment après le rapport de “concertation” et la rédaction des décrets, et de réfléchir, ensemble, aux suites à donner à ce mouvement pour une Université Ouverte.

Le 1er octobre : Constitution et frais d’inscription

Le 1er octobre se disputera un nouveau round dans notre combat contre la hausse des frais d’inscription à l’université pour les étudiant·es extra-communautaires. Nous en synthétisons ici les enjeux. Il s’agit donc ici de garantir à la fois que le niveau des frais de scolarité est le résultat d’une déblatération parlementaire et qu’il doit en permettre à toutes et à tous un égal accès à l’enseignement supérieur.

Arrêtons l’arrêté ! La conférence de presse en intégralité

Nous saisissons la plus haute juridiction publique, le Conseil d'Etat, pour faire reconnaitre le caractère discriminatoire de cet arrêté et la remise en cause de l'égalité des usager·es d'un service public, entravant l'accès au droit à l'éducation pourtant garanti par la constitution à tous les niveaux et tous les âges. Pour défendre une université ouverte, arrêtons l'arrêté !

Pour Denis Merklen, la gratuité de l’accès à l’université est fondamentale

"Nous devons défendre la gratuité de l'université pour pouvoir continuer à bénéficier d'un espace de vie collective, au sein de la société, [...] de construction du savoir, de production de la recherche, de la connaissance [...] et cet espace, cette condition de la vie sociale et politique d'une démocratie [...] ne peut pas être soumis aux conditions de l'argent."