Le 8 juillet des Facs et Labos en Lutte !

Ce mercredi 8 juillet, les Facs et Labos en Lutte se sont rassemblés, contre la LPPR, contre "Bienvenue en France", contre toutes les attaques que subissent les services publics de l'enseignement supérieur et la recherche. Nous sommes là, nous serons toujours là, pour une recherche et une université publiques, ouvertes à tou·tes et émancipatrices ! Toutes les vidéos des interventions de ce rassemblement de lutte et de fête sont à retrouver sur cette page. Au bas de la page, nous publions quelques photos ainsi que les textes que nous ont fait parvenir des personnes qui souhaitaient être présentes mais n'ont hélas pas pu.

Lettre de soutien à nos collègues du département des langues de Paris 1 visé·es par une commission d’enquête administrative

Depuis que nous avons pris connaissance de l'arrêté concernant la mise en place d'une commission d'enquête administrative sur le Département des Langues, auquel nous appartenons, nous sommes sans voix, interloqué·es. Le caractère soudain et les contours flous de cette procédure ajoutent à notre stupéfaction et à notre colère.

Mascarade au Ministère et dans la rue la colère !

A 6h45 ce matin, après 20h de séance, le CNESER a rendu un avis favorable à la la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR) dans une salle vidée de la plupart des représentant·es. Imposer la poursuite des débats tout au long de la nuit est une marque de plus du mépris de Frédérique Vidal pour la concertation sociale et, plus largement, pour les étudiant·es, les travailleuses et travailleurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Rendez-vous le rassemblement festif , déter et véner le 25 juin après-midi !

L’appel du 18 juin contre la LPPR !

Ce jeudi 18 juin le projet de LPPR était examiné par le CNESER, dans un calendrier de pseudo-concertation menée à marche forcée par Frédérique Vidal. Les Facs et Labos en Lutte étaient là, pour dire une fois encore leur refus de la LPPR, leur refus de la précarisation et de la privatisation des services publics de l'enseignement supérieur et de la recherche. Nous avons besoin de postes et de financements, maintenant ! Retour en images sur les interventions.

Les Facs et les Labos sont là !

Vendredi 12 juin, place de la Sorbonne, plus de 400 personnes, BIAT·O·SS, enseignant·es-chercheur·ses, chercheur·ses, étudiant·es, se sont réunies à l'appel du comité de mobilisation nationale des Facs et Labos en Lutte, soutenu par les organisations syndicales, pour exprimer, une fois de plus, leur opposition au projet de loi LPPR, que le gouvernement tente de passer en force.

La LPPR est de retour, nous aussi ! Communiqué de la rencontre numérique des Facs et des Labos en Lutte du 6 juin

Ce 6 juin, la rencontre numérique des Facs et Labos en Lutte a réuni jusqu'à 150 personnes, représentant 42 établissements. Si le confinement a brutalement interrompu notre mobilisation menée depuis décembre contre la réforme des retraites et le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), après que nous avons été des dizaines de milliers en grève et dans les rues de toutes les villes universitaires de France, notre action a néanmoins perduré et pris d'autres formes. Nous, les Facs et Labos en Lutte, appelons à des mobilisations, dont les formes restent à déterminer, les 12 et 17 juin. Nous appelons également à rejoindre la manifestation pour les services publics de la santé le 16 juin, en formant un cortège des Facs et Labos en Lutte.

Autoritarisme et atteinte de la liberté pédagogique, cela doit cesser !

Communiqué de presse intersyndical En ces temps de pandémie mondiale, les examens sont contraints d’avoir lieu à distance, dans des conditions pas toujours égalitaires ni convenables pour certains étudiant.e.s à cause notamment de la fracture numérique qui impacte également les équipes pédagogiques. La conception des évaluations à distance est extrêmement chronophage pour les enseignants. Le … Lire la suite de Autoritarisme et atteinte de la liberté pédagogique, cela doit cesser !

Pour la rentrée 2020, les universités et les laboratoires de recherche ont plus que jamais besoin de moyens et de recrutements

"Un nouvel investissement dans la recherche publique est indispensable pour proposer des solutions scientifiques à la crise sanitaire, politique et écologique hors de toutes pressions des lobbys. Plus que jamais nous avons besoin d’une recherche et d’un enseignement supérieur publics, gratuits et de qualité." Signez et diffusez la tribune des Facs et Labos en Lutte !

Enquête militante sur les conditions de vie et de travail des doctorant·es et docteur·es face à l’état d’urgence sanitaire

Depuis la mise en place du confinement (décret du 16 mars 2020) et l'adoption de l'état d'urgence sanitaire (loi du 23 mars 2020) en réponse à l'épidémie de Covid-19, les doctorant·es et docteur·es, précaires, sont nombreux·ses à devoir poursuivre leurs travaux de recherche en « télétravail » depuis leur lieu de résidence, à être soumis·es à l'injonction d'assurer la « continuité pédagogique », à devoir se plier aux calendriers des campagnes de recrutement ou encore aux exigences des écoles doctorales et des comités de thèse pour la réinscription en doctorat. Dans ces conditions, pouvons-nous tou·tes réellement répondre à ces différentes injonctions ?

Appel solennel à cesser de prendre toute mesure non-urgente en période de confinement

Nous, membres des universités et des EPST, syndicats, sociétés savantes et collectifs de l’enseignement supérieur et de la recherche, demandons solennellement que le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, s’abstienne de prendre toute mesure réglementaire qui ne soit pas justifiée par l’épidémie de COVID-19, en particulier celles qui modifient le Code de l’éducation, le Code de la recherche et les statuts des personnels.