Les revendications des coordinations Facs et Labos en Lutte, « à l’air libre » !

Le comité national des coordinations Facs et Labos en lutte a participé jeudi à l’émission quotidienne du journal Mediapart, A l’air libre. Beaucoup des points abordés reprennent les préoccupations et revendications de la tribune publiée dans Le Monde le 16 mai, puis sur le site Université Ouverte, qui a recueilli plus de 1500 signatures (signez ici). Que ce soit du point du point de vue étudiant comme enseignant, les aspects anti-pédagogiques de l’enseignement à distance ont été dénoncés.

Agenda de la semaine du 27 au 2 février

Samedi 1 et 2 février Première coordination nationale des Facs et Labos en Lutte Jeudi 30 janvier Balance ton Rapport !Mercredi 29 janvier, Manifestation interprofessionnelleLundi 27 janvier AG des précaires de l’ESR d’Ile de FranceUniversité populaire toute la semaine à Paris 5 Descartes, Paris 7 Diderot, Nanterre, IHEAL Aubervilliers

Programme détaillé de la 1ère coordination nationale des facs et labos en lutte

Dans l'ensemble des échanges, on prendra en compte les rapports de pouvoir racistes, sexistes, mandarinaux et de classe. Formulaire d'inscription ici Samedi 1er février matin – bourse du travail de St Denis (9 et 11 rue Génin, St Denis, M° Porte de Paris) 9h30 : Accueil10h-12h (plénière) : Introduction et état des lieux, pourquoi et comment faire … Lire la suite de Programme détaillé de la 1ère coordination nationale des facs et labos en lutte

Motion de la 3e AG de coordination nationale – 18 janvier

L’assemblée générale nationale de coordination des facs et labos en lutte réunie le 18 janvier 2020 à Paris a rassemblé des étudiant·e·s, des enseignant·e·s-chercheur·e·s, enseignant·e·s, chercheur·e·s, personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques (BIATSS), venu·e·s de nombreux établissements, de toute la France.

Compte-rendu de la 3e AG de coordination nationale – 18 janvier

Plus de 200 personnes (étudiant.e.s, enseignant.e.s / chercheur.e.s titulaires et précaires, personnel technique et administratif) étaient présentes physiquement, et une centaine a participé à distance, représentant des départements et laboratoires en lutte de 50 universités, instituts et établissements publics de recherche ainsi que des membres de l’inter-fac étudiante, de syndicats, du collectif des précaires d’Ile de France et de l’AG des revues en lutte