La mise en place de cette plateforme de candidature en master, jumelle de Parcoursup, est un condensé des méfaits du ministère de Frédérique Vidal. Il s’agit de gérer la pénurie de places, de plus en plus manifeste, sans augmenter les moyens, et d’en profiter pour préparer la marchandisation en renforçant la concurrence entre établissements et entre étudiant·es. D’autant qu’au niveau du master, les frais d’inscription se compte déjà en milliers d’euros dans la plupart des établissements publics. Évidement, tout cela se fait dans l’urgence et l’impréparation, sans concertation avec les élu·es des étudiant·es ou des personnel·les.

Et tant pis si on piétine au passage le droit constitutionnel à l’éducation gratuite, tant pis pour l’angoisse générée par l’interminable processus de candidature sur la plateforme, tant pis pour le travail gratuit et kafkaïen d’évaluation inutile de dizaines de milliers de candidatures.

Contre toute forme d’enclosure, nous défendons l’université ouverte !

Nous recensons ici les motions et prises de position contre « TrouverMonMaster » :

  • Lille (CA)
  • Montpellier 3 (CAC)
  • Paris 1 (CA)
  • Paris 8 (CA)
  • Paris-Saclay (CFVU)
  • Marne-la-Vallée Gustave Eiffel (CAC)
  • Versailles-Saint-Quentin (CFVU)

Vous pouvez déposer vos motions sur CPESR et/ou les envoyer sur MobilisationEmploiESR[at]framalistes.org


CA de l’Université de Lille

Le CA fait par de ses fortes inquiétudes à l’égard du projet de plateforme nationale pour l’accès en Master et demande l’ouverture d’une concertation sur les modalités d’accès en Master. Le 2 décembre.

CA de Paris 1

Le Conseil d’administration de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, réuni le 9 décembre 2021, demande à Madame la Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation de reporter la mise en place de la nouvelle plateforme nationale de candidature en master, décidée dans la précipitation et selon un calendrier trop serré, afin de dissiper les vives inquiétudes qu’elle soulève.
Il demande l’ouverture immédiate d’une concertation avec l’ensemble de la communauté universitaire sur des conditions d’admission en master justes et équitables permettant d’accueillir au mieux toutes les étudiantes et étudiants.
Il rappelle enfin que l’objectif de réussite des étudiantes et étudiantes en master comme en licence ne peut être atteint sans un engagement résolu et ambitieux de l’État sur le plan des moyens financiers et humains.

CA de l’Université Paris 8

Le CA de l’université Paris 8, réuni en formation plénière le 10 décembre 2021, demande à l’unanimité au Ministère de lever toutes les ambiguïtés autour du projet « TrouverMonMaster », de prendre le temps d’une concertation avec la communauté universitaire afin de créer une plateforme aussi harmonisée et juste que possible, et donner aux universités les moyens humains et financiers d’accueillir au mieux tous les étudiants et toutes les étudiantes.

CFVU des Université Paris-Saclay et Versailles-Saint-Quentin

Sans cadrage réglementaire à ce jour, les Universités font face à un manque d’informations officielles sur le nombre de candidatures possibles au niveau national et au niveau d’un établissement, sur les contenus des dossiers de candidature, les modalités d’extraction des données, sur la gestion des réponses aux candidats et des listes complémentaires, sur la possibilité de rédiger en Anglais pour les étudiants de l’Union Européenne (hors Campus France et Etudes en France), sur les spécificités de l’apprentissage et des double cursus.
Les bénéfices de la mise en place de plateforme sur la gestion des saisines et l’accès à un master à des candidats dont les vœux sont refusés sont à clarifier.
Les instances doivent pouvoir délibérer avant fin 2021 sur les éléments à inscrire sur la plateforme et sur le traitement des candidatures. Le recueil d’informations, déjà en cours, est donc susceptible d’être modifié en fonction du cadrage réglementaire.
Jusqu’à présent, les calendriers de recrutement sont très différents entre disciplines et entre formations en fonction de leurs spécificités, et sont étalés entre les mois de Janvier et Juillet. Le calendrier de la plateforme de candidature envisagé se superposant à celui de Parcoursup impactera :

  • L’accompagnement des lycéens, des étudiants en réorientation et des étudiants en fin de L3 par les services d’orientation et d’insertion professionnelle dans un même espace-temps. Or, l’orientation entre L3 et M1 est un moment crucial dans le parcours académique d’un étudiant et la construction de son projet professionnel.
  • La gestion administrative de deux plateformes TMM-Parcoursup et en parallèle les outils de recrutement pour les étudiants internationaux et les étudiants de M2 : l’absorption de cette charge de travail accrue et concentrée sur une même période par les services concernés, sans ressources humaines supplémentaires, est inenvisageable sauf à accepter de nombreuses erreurs conséquentes sur l’ensemble du dispositif de recrutement.

Pour les équipes pédagogiques, il s’agirait d’un réel changement de pratiques : d’admis à non admis au classement d’étudiants d’horizons variés, cette transition représente une évolution non négligeable. Il s’agit d’un temps de travail d’analyse des candidatures et de concertation incontournable pour les enseignants. Devant le constat des nombreuses implications opérationnelles et par ailleurs pour la réussite de cette réforme, un accompagnement au changement des pratiques au bénéfice des équipes administratives et pédagogiques s’impose. Or, cette réforme dans un temps aussi contraint et avec aussi peu de visibilité rend cet accompagnement illusoire. Devant ce manque d’anticipation et de préparation à cette réforme, nous demandons que la plateforme de candidatures TMM ne soit pas mise en production de façon obligatoire en 2022, de façon à permettre une concertation avec les universités et au sein des établissements, ce qui est la garantie d’un déploiement bien compris et maîtrisé par la communauté universitaire, tant auprès des responsables de formation que des services et des étudiants.

CAC de l’Université Dustave Eiffel, Marne-la-Vallée

Assorti [son vote sur les capacités d’accueil] d’une expression sur l’impossibilité :

  • pour les équipes pédagogiques de tenir les délais de mise en place de la nouvelle plateforme master qui soulève de nombreuses questions et interrogations auxquelles, il ne sera pas possible de répondre dans le calendrier imposé
  • de mener sereinement les conditions de concertation dans les établissements
  • et d’informer correctement les futurs candidats et candidate

Illustration : Harris & Ewing, photographer, Public domain, via Wikimedia Commons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.