Pour Fabien Cohen, l’ouverture de l’Université à tou·tes permet de défendre les droits humains

"Il ne s'agit pour nous en aucun cas pour nous de laisser faire, pas seulement parce que les étudiant·es le réclament, pas seulement parce que les enseignant·es le réclament, pas seulement parce que le monde universitaire et de la recherche le réclame, mais parce que l'ensemble du peuple de France le réclame. C'est une affaire vitale, pour la France, mais aussi pour les droits de l'homme dans le monde."