Le jeudi 25 juin nous nous retrouverons devant le 72 rue Regnault, pendant que le projet de LPPR sera examiné par le CTMESRI. Pour l’occasion, nous avons composé deux nouveaux chants de lutte !
Voici les paroles et des enregistrements pour répéter, seul·e ou en groupe.
Le carnet de chant est disponible en PDF au bas de cette page.

Laissez-moi chercher !
sur l’air de « Laissez-moi danser »

Lundi : 100 copies à corriger,
Mardi : cours en TD surbondés
On sauve la fac, on contre-attaque !

Moi, je vis, d’amour et d’eau fraîche
J’enseigne sans poste, je suis dans la dèche
J’ai tout le temps de vivre précaire
Si vous faites passer la LPPR

Moi, je vis sans reconnaissance
Je ne connais pas le mot « vacances »
Je bosse dans une fac qui s’effondre,
Pour mes étudiant·es je veux vous répondre

Laissez-moi chercher laissez moi
Laissez-moi enseigner sans précarité toute l’année
Donnez-nous des tunes, donnez-nous
Une fac ouverte à tou·tes


Moi, je vis d’amour et de risque
Mon poste fixe, Vidal le confisque
Je vais, je viens j’ai appris à vivre
Comme si l’on pouvait s’contenter d’survivre

Moi, je lutte, j’ai toujours espoir,
La fac publique, j’continue d’y croire
Face à Vidal, j’vais pas reculer
Et toujours je continuerai de crier

Laissez-moi chercher laissez moi
Laissez-moi enseigner sans précarité toute l’année
Donnez-nous des tunes, donnez-nous
Une fac ouverte à tou·tes

Faire la grève
sur l’air de « Ma Philosophie »

On n’a qu’une philosophie
Lutter contre les économies
Qui détruise l’université
Et créent de la précarité
Pour le meilleur comme le pire,
C’est la fac qu’on va reconstruire
Contre Vidal et ses sbires,
C’est leur projet qu’on va détruire !

Faire la grève, lutter sans cesse,
Pour que la fac renaisse
Vidal ne nous laisse pas le choix,
On fait entendre notre voix
Malgré nos avis différents,
et leur ton exaspérant
On criera plus fort plus haut :
Cette loi c’est pas c’qui nous faut

Faire la grève
Ça nous fait pas peur
Malgré leurs murs
On lutte encore et encore
La fac publique
On va la sauver
La LPPR
On la laissera pas passer !


Une fac émancipatrice,
Sans logique capitaliste,
C’est ce à quoi on aspire
Ce qu’on veut établir
Etudiantes et personnels
Contre une logique inhumaine
On ne nous laisse pas le choix,
Jusqu’au bout on se battra

Vidal ne voit que l’argent,
Qu’on lui coûte en travaillant.
Elle n’entend pas la misère
Que vivent tous les précaires.
Maltraité·es et sous payé·es,
Sans cesse remplacé·es
Aujourd’hui, on n’a rien à perdre
Donc on ne va plus se taire

Faire la grève
Ça nous fait pas peur
Malgré leurs murs
On lutte encore et encore
La fac publique
On va la sauver
La LPPR
On la laissera pas passer !
(x2)

Ce jeudi 25 juin, nous vous proposons de pique-niquer ensemble, pour penser la suite de nos luttes collectives tout répétant ces nouveaux chants. Rendez-vous dès midi dans le Parc de Choisy, sur la pelouse au nord de la buvette « Au calme » (sortir par le métro Place d’Italie).

Illustration en une : création par l’équipe d’Université Ouverte à partir d’une photo d’Anthony.

3 commentaires sur « Puisque le Ministère fait la sourde oreille depuis six mois, chantons ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.