Contre l’avis de toute la communauté universitaire, mobilisée depuis 6 mois, le gouvernement passe en force et officialise la hausse des frais d’inscription pour les étudiant·es étranger·es en publiant l’arrêté du 19 avril 2019. Cette décision est injuste mais elle est aussi illégale. Nous la contestons, avec les syndicats d’étudiant·es et d’universitaires, avec les associations d’étudiant·es étranger·es. Nous saisissons la plus haute juridiction publique, le Conseil d’État, pour faire reconnaître le caractère discriminatoire de cet arrêté et la remise en cause de l’égalité des usagers d’un service public, entravant l’accès au droit à l’éducation pourtant garanti par la constitution à tous les niveaux et à tous les âges.

Une conférence de presse a été organisée hier 25/04 par le front juridique à l’origine du recours. Elle a été a été relayée notamment par Médiapart, Libération, France Info, L’Obs, LCI, et Le Figaro.

Pour plus d’informations sur les failles juridiques de #BienvenueEnFrance, ici les explications de Juan Prosper du Syndicat des Avocats de France, membre du front juridique qui attaque l’arrêté:


Pour défendre une université ouverte, arrêtons l’arrêté !

Un commentaire sur « Arrêtons l’arrêté ! »

Répondre à Potier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.