Communiqué du 18 mars 2020 du comité de mobilisation des Facs et Labos en Lutte.
Après la mise en place du confinement, il complète et actualise celui du 14 mars.

Face à la crise sanitaire que nous connaissons, la priorité est désormais de prendre soin les un·es des autres et de participer, autant que nous le pouvons, à l’organisation de la solidarité. La situation alarmante dans laquelle nous place le Covid-19 est grandement aggravée par une violente austérité : la fermeture de milliers de lits dans les hôpitaux publics, les choix politiques de protéger l’économie plutôt que nos vies, ainsi que les baisses de financement public et pérenne de la recherche et de l’emploi scientifique participent au caractère dramatique de cette crise sans précédent.

Dans ce contexte, après plusieurs réunions, le comité de mobilisation national des Facs et des Labos en Lutte élu lors de la coordination nationale du 6 et 7 mars 2020 :

  • Renonce au calendrier des luttes voté en coordination ;
  • Appelle chacune et chacun au strict respect des mesures sanitaires adoptées pour ralentir et contenir la propagation du virus dans la population et en premier lieu à la mise à l’abri de tou·tes les travailleur·ses, par la désertion massive de tous nos lieux de travail ;
  • Appelle à l’organisation de la solidarité hors l’université et au sein de celle-ci. S’agissant de l’université, en particulier, les comités locaux doivent veiller à ce que les vacataires soient rémunéré·es durant cette période, à ce que les concours soient reportés, à ce que les personnels BIATT·O·S et IT·A bénéficient également des mesures de confinement, à ce que la pression à la « continuité pédagogique » ne pèse pas sur les plus vulnérables, étudiant·es ou travailleur·ses, à ce que les plus privé·es de liens d’entre nous, notamment les étrangèr·es, ne soient pas livré·es seul·es à des difficultés plus importantes que d’autres encore, isolé·es et démuni·es ;
  • Appelle à la vigilance concernant la mise en place de mesures qui, adoptées dans une période exceptionnelle, risquent de devenir ensuite la norme lors du retour à l’ordinaire : dispositions prises à l’égard du travail à distance (intrusion dans la vie personnelle, heures supplémentaires), normalisation et prolifération des cours en ligne sur le modèle de vidéoconférences présentées comme des substituts à de véritables enseignements, etc.

Confiné·es, nous continuons à lutter. La crise sanitaire que nous traversons montre cruellement la nécessité de (re)construire des services publics forts, une recherche dotée de financements publics pérennes, un service public de l’enseignement et de la recherche à la hauteur des grandes missions qu’appelle à satisfaire le bien commun, des solidarités instituées à même de protéger chacun·e, grâce à la force de tou·tes, des vulnérabilités que tout individu est appelé à connaître.  

Pendant cette période de confinement seront publiées des chroniques de lutte en quarantaine sous le titre : Le Confiné Libéré. Il s’agira, notamment, de collecter et de rendre publiques les différentes activités de mobilisation accomplies localement, mais aussi d’alerter sur les difficultés rencontrées lors de cette situation que nous vivons, et qui se produit dans des circonstances catastrophiques, notamment à l’université. À cette fin, nous avons besoin de vous : écrivez-nous pour nous faire part des initiatives que vous avez mises en place, des informations que vous jugez opportunes, des problèmes sur lesquels vous souhaitez alerter !
Nous vous réécrirons prochainement lorsque le projet sera prêt à être mis en place. 

Nous profiterons également du temps dégagé par la situation pour travailler à la mise en forme de nos revendications et à l’élaboration d’argumentaires utiles pour la suite, à partir de tous les comptes-rendus d’ateliers de nos deux coordinations nationales et des groupes de travail issus de celles-ci.

Aujourd’hui, nous devons nous organiser pour nous protéger tou·tes dans ces terribles circonstances, mais aussi pour être plus fort·es que jamais quand nous aurons collectivement vaincu l’épidémie. 

Nous avons des services publics à rebâtir ! 

Solidairement,  

Le comité de mobilisation national des Facs et Labos en lutte

9 commentaires sur « Confiné·es, organisons nos solidarités et nos luttes ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.