Lisez l’article dans son intégralité dans Le Monde Campus.

Après trois mois de pause dans leur mobilisation, quelque 400 chercheurs et étudiants se sont rassemblés à Paris, vendredi 12 juin, pour réclamer « l’abandon » de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR). Le texte doit être présenté le 8 juillet en conseil des ministres.

Les manifestants se sont regroupés dans le calme, place de la Sorbonne, devant les portes de l’université emblématique fermée en raison de l’épidémie de Covid-19, à l’appel d’une dizaine de syndicats et du collectif Facs et labos en lutte. Lire aussi la tribune : « Nous, chercheurs et universitaires, démissionnerons de nos fonctions administratives si le projet de loi sur la recherche n’est pas retiré »

« La LPPR est de retour ? Eh bien nous aussi, et plus déterminés que jamais ! », a lancé à la foule Clara Biermann, de ce collectif, fer de lance du mouvement de contestation commencé en janvier.

« Le gouvernement nous avait dit qu’il n’y aurait pas de nouvelle réforme, mais il remet la LPPR sur le tapis ! », s’est emporté Gilles Bourhis, du syndicat FO-ESR (Force ouvrière-Enseignement supérieur et recherche). « On est nombreux pour une situation d’état d’urgence », s’est félicité un de ses collègues.

« Le gouvernement fait fi de la mobilisation de mars ! »

Les manifestants dénoncent un « passage en force » pour faire adopter la future loi, qui était examinée ce vendredi par le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER).

« Le gouvernement fait fi de la mobilisation de mars ! », a dénoncé Cendrine Berger, de la CGT-Ferc-Sup, précisant que les syndicats seraient reçus lundi par la ministre de la recherche, Frédérique Vidal.

Le 5 mars, plusieurs milliers de chercheurs et d’étudiants étaient descendus dans la rue pour réclamer notamment une hausse durable des budgets des laboratoires et des établissements, ainsi que la titularisation des précaires.

Lisez l’article dans son intégralité dans Le Monde Campus.

Articles sur le même sujet :

« Le Covid-19, « révélateur » du sous-financement de la recherche » Corse-Matin. 04/06/2020

«Une gigantesque machine à précariser et privatiser.». Libération, 07/06/2020

« Le projet de loi recherche inquiète le milieu universitaire ». L’Express. 08/06/2020

« Loi Recherche: malgré l’épidémie, l’exécutif avance à marche forcée ». Mediapart, 11/06/2020

« LPPR : le monde universitaire se mobilise contre la « privatisation progressive de la recherche » ». Regards, 12/06/2020

« Des chercheurs de nouveau dans la rue contre la loi recherche ». Le Figaro, 12/06/2020

Illustration en Une : L.B.

3 commentaires sur « « La loi sur la recherche est de retour ? Eh bien nous aussi » »

  1. C bien d’être informé de vos démarches pour moi simple citoyen lambda . Je n’ai pas été un élève assidu mais je reste curieux du monde scientifique et culturel. Bon courage à vous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.