A l’occasion du Grand Débat National, le « Parlement des Étudiants » a invité la Ministre Frédérique Vidal à échanger avec des étudiant·es lors de la soirée du jeudi 14 février à l’Hôtel de Ville de Nancy. Le débat s’est déroulé en deux temps ; le premier sujet concernait l’éducation, tandis que le deuxième était consacré à la démocratie. La manière dont le débat était organisé rendait impossible le dialogue : 5 questions étaient posées (avec un temps limité pour les étudiant·es) avant que la ministre ne réponde. Le maximum de questions sur le thème de l’éducation était de 15. Ainsi nous n’avons pas pu aller au bout du débat.

Un membre du Collectif QSFSP a pu interpeller la Ministre sur le sujet (voir la vidéo à 1h30m45s) et la majorité des questions posées par les étudiant·es montrait la mobilisation contre le décret. La Ministre a cependant saisi l’occasion afin de dérouler et de détailler son programme en omettant de répondre à nos craintes et questions. Il s’agissait ici d’une tribune pour les gouvernant·es, et non d’un débat.

En face de l’Hôtel de Ville, un rassemblement pour faire une « haie d’honneur » aux étudiant·es dans le Grand débat exprimait clairement notre avis sur le décret. Ainsi, la Ministre était face à une forte opposition à l’intérieur du parlement mais également à l’extérieur.

Manifestation du 27 Février à Nancy

Suite à la cinquième Assemblée Générale ayant eu lieu à la Faculté des Sciences et Technologies (FST) de Nancy, les étudiant·es, membres du personnel et enseignant·es-chercheurs·ses se sont réuni·es afin de défiler à nouveau dans les rues de Nancy. Environ 200 personnes étaient présentes, portant symboliquement le cercueil de la faculté ainsi que des banderoles variées. Le cortège est notamment passé au site de la Communauté Urbaine du Grand Nancy (CUGN) où une délégation contenant le Doyen de la faculté ainsi que des membres du Collectif QSFSP a été reçue par le Directeur de Cabinet Mr. Jean-Paul Noah afin de discuter de ce décret.

La manifestation a pris fin à la place Stanislas où, face à l’Hôtel de Ville, était déposé le cercueil de la FST. Les participant·es se sont symboliquement allongé·es sous la pancarte « VIDAL m’a tuer ».  

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.