Pour les étranger·es c’est très clair : il n’y aura aucune progressivité des frais, aucune redistribution entre riches et pauvres. En effet, qui ira analyser les revenus des ménages étrangers, traduire les documents fiscaux ? Dans les établissements qui ont pris de l’avance sur la hausse des frais, comme Sciences Po, dès que la résidence fiscale est hors UE on applique les frais maximaux. Pour les résidents fiscaux en Europe, la Cour des Comptes[2] évalue d’ailleurs le coût pour Sciences Po de gestion à 880 000 € (14 salariés dédiés) pour 10 327 étudiants à la rentrée 2017-2018.

Les bourses dont il est question dans « Bienvenue en France » sont des bourses aux mérites (c’est ce que la Ministre Vidal a rappelé le 30 janvier à l’Assemblée). Et elles ne concerneront qu’au maximum 21 000 étudiant·es, plutôt favorisé·es (les résultats scolaires sont très liés à l’origine sociale), sur les 500 000 étudiant·es étranger·es visé·es par « Bienvenue en France ». En clair : 96% des étudiant·es n’auront pas de bourses !

Dans les exemples étrangers, on peut observer que les mesures d’accompagnement de la hausse des frais sont en général transitoires, et qu’on finit rapidement avec les frais mais sans les aides. Ainsi, en Angleterre, la forte hausse de 2012 (à 9 000 £ l’année) s’est suivie, en 2016, de l’abandon des maintenance grants, les aides financières aux étudiants.

On observe déjà les effets de l’annonce de la hausse des frais, alors que pour l’instant aucun texte officiel n’a été publié : Campus France annonce début février 2019 une baisse de 10% des candidatures, uniquement en première année de Licence. Il s’agit d’une rupture : la tendance des années précédentes était clairement à la hausse. La chute est sans doute plus forte en réalité, puisque Campus France ne dit rien des Masters et des Doctorats, ni des filières déjà payantes. Et dans certaines universités la chute des candidatures d’étudiant·es étranger·es est vertigineuse : -84% à Paris 8 Saint-Denis, -76% à Poitiers, -83% à Tours…

Un commentaire sur « Non les frais ne feront pas payer les riches. Ils dissuaderont les pauvres. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.