« Les systèmes universitaires reposant sur les frais d’inscription ont démontré les dégâts qu’ils pouvaient produire de par le monde »

La hausse des droits d’inscription à l’université, revenue récemment dans le débat, avait déjà fait l’objet d’une note issue de la première campagne présidentielle d’Emmanuelle Macron, rappellent, dans une tribune au « Monde », les professeurs d’économie Hugo Harari- Kermadec et David Flacher. Ils jugent cette mesure profondément inégalitaire.