Mail type dénonçant une annonce entretenant la précarité

exemple d’objet : recrutement en urgence des vacataires pour le 2nd semestre

Cher.e.s collègues,

Nous avons constaté, sur plusieurs listes de diffusion, que des collègues lançaient en ce moment des appels à candidatures pour des postes d’enseignant·e·s vacataires, et ce pour des enseignements débutant en janvier, alors que de nombreux secteurs, dont l’enseignement supérieur et la recherche, connaissent actuellement un mouvement de grève large. Sans entrer dans le détail des conditions de travail discutables qu’annoncent certains de ces appels, nous vous rappelons que l’assemblée générale de coordination des facs et labos en lutte du samedi 14 décembre a décidé à l’unanimité des présent·e·s d’appeler au non-recrutement en urgence des vacataires pour le second semestre (voir la motion). Nous rappelons aussi que les AG du 2 décembre et du 14 décembre ont marqué leur adhésion à la plateforme revendicative du Collectif national des travailleur·e·s précaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de 2016.

Nous nous doutons que les collègues qui procèdent à ces recrutements ne le font pas « contre » les précaires et qu’ils et elles déplorent leur situation. Néanmoins, poursuivre ces recrutements, c’est, dans une telle période de mobilisation, faire peu de cas de ces vacataires, exploité·e·s pour assurer des missions pérennes d’enseignement et donc pour faire tourner l’Université (les vacations sont actuellement payées sous le SMIC, et ne seront pas, contrairement à ce dernier, revalorisées en 2020 ; voir sur ce point le travail de l’ANCMSP). Il est temps de refuser de telles pratiques.
Nous profitons de cette occasion pour rappeler que la Confédération des Jeunes Chercheurs appelle a minima à l’abrogation du statut d’Agent temporaire vacataire (ATV) pour les doctorant·e·s et à certaines conditions de recrutement et de paiement des vacataires, notamment la mensualisation du paiement (https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/communique-2018-05-04.pdf).

En accord avec le mandat donné par l’assemblée générale, nous encourageons donc les responsables de ces recrutements à ne pas procéder à ces recrutements, qui, loin de servir l’Université, ne font que conforter une précarisation croissante, tout autant des personnels que du service public d’enseignement supérieur, et ne contribuent qu’à pressurer davantage les personnels titulaires de ces recrutements en période de congés.
Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à cette requête et nous vous invitons à diffuser cet appel à vos collègues.

Solidairement,
Le comité de mobilisation mandaté par l’assemblée générale nationale de coordination des facs et des labos en lutte du 14 décembre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.