Pour Fabien Cohen, secrétaire général de l’association France Amérique Latine (FAL), il est indispensable de s’organiser pour lutter contre la hausse des frais qui frappe les étudiant·es n’ayant pas une nationalité européenne.

« Il ne s’agit pour nous en aucun cas de laisser faire, pas seulement parce que les étudiant·es le réclament, pas seulement parce que les enseignant·es le réclament, pas seulement parce que le monde universitaire et de la recherche le réclame, mais parce que l’ensemble du peuple de France le réclame. C’est une affaire vitale, pour la France, mais aussi pour les droits de l’homme dans le monde. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.